Objectif

Objectif : respirer plus efficacement

 

Le Bol d’air apporte une solution à la sous-oxygénation cellulaire (hypoxie) provoquée par de nombreux facteurs comme la pollution, les conditions de vie, le stress, le vieillissement, la maladie…

Son inventeur, René Jacquier, savait que l’augmentation de la quantité d’oxygène respiré n’était pas la solution. Il a recherché une substance naturelle qui pourrait améliorer le transport de l’oxygène dans le sang et sa libération dans les cellules. Une substance facilement accessible et dont l’ancienneté d’usage garantirait l’innocuité

Un principe actif naturel issu de la résine de pin

René Jacquier a constaté que depuis l’Antiquité, les lieux de santé se situaient dans des forêts de pins et de sapins. D’observations en expériences, il a trouvé dans l’essence du pin des Landes la réponse à ses questions.

Les multiples bienfaits des pinènes

L’essence de résine de pin est riche en pinènes, molécules aromatiques les plus répandues au monde (famille des terpènes). Elle contient plus particulièrement des alpha et beta pinènes, utilisés en médecine et en cosmétique pour leurs effets bénéfiques très connus : antiseptique, antibactérien, antifongique, antiparasitaire, insecticide.

Stimulateurs d’oxygénation

Sous l’effet du soleil et dans certaines conditions météorologiques, ces pinènes se chargent d’oxygène (péroxydation). Ils acquièrent alors de nouvelles propriétés dont celle de stimuler l’oxygénation cellulaire de façon équilibrée et durable. C’est ce phénomène naturel que René Jacquier a reproduit dans le Bol d’air.