Répétez après moi : PIL AHH TES

PILATES

 

Un groupe de neuroscientifiques de l’université de Pittsburgh a adopté la nouvelle idée que l’esprit et le corps sont fermement connectés.

Dans  une étude publiée dans la revue « Proceedings » de l’Académie Nationale des Sciences (PNAS), les scientifiques ont examiné les circuits neuronaux qui relie des zones du cortex cérébral (la couche externe du cerveau) à la moelle surrénale (qui régule comment le corps réagit au stress), et a trouvé de multiples zones corticales, en particulier celles liés au moteur, à la cognition et à l’affect, à êtres influençables ; Ces circuits pourraient être cruciaux pour gérer le stress chronique et la dépression qui ont des effets sur nos organes.

Une autre découverte clé : une de ces zones motrices est impliquée dans la régulation axiale, le mouvement du corps et la posture, ce qui pourrait être la raison pour laquelle, la méthode Pilates, qui combine l’alignement, la coordination et la flexibilité, fournit un cadre mental nécessaire.

Nous pouvons donc parler de la preuve scientifique du pouvoir déstressant de la méthode Pilates.